Beau'THERAPIE

" La beauté plus forte que la maladie"

Défilé de mode de patients, proches et soignants.

Le billet du président

 

J 'aimerais revenir un peu sur cette soirée du 29 avril et les leçons que nous pouvons en tirer, dans cette période de repos bien mérité. Reprendre l'histoire au début, après la phase très importante et nécessaire des remerciements que nous devions à tous ceux qui nous ont aidés et aux membres actifs de l'association dont la fidélité aux ateliers est la justification de notre engagement.

 

Au départ, comme toujours il y a eu une idée, mais une idée seule c'est comme une bulle de savon, fragile elle s'envole, elle éclate et on l'oublie. Tout a commencé l'année dernière en octobre après un coup de téléphone à Monsieur Ratouis qu' une ex malade d'Angers m'avait indiqué puisqu'il avait réalisé deux spectacles à Angers avec le concours d'ex-malades.

 

Ce n'est qu'après sa visite en janvier que nous sommes passés de l'idée au projet, d'abord flou, qui demandait la réunion de deux visions différentes, celle de l'association portée par le double intérêt financier et promotionnel, et celle des étudiantes du CNAM qui devaient passer leur examen avec ce travail. Inutile de préciser que cela n'a pas été très facile, il a fallu faire de part et d'autre des concessions, des rectifications, des changements de programme, des remises en cause, bref des difficultés, mais ce sont elles qui ont permis de passer à la réalisation, et il ne faut surtout pas les oublier car ce sont elles qui sont riches d'enseignement.

 

Ensuite je voudrai insister sur le fait que même si les grandes institutions sont frileusespour aider actuellement, il y a encore beaucoup de monde qui peut entendre ce que nous avons à dire et nous donner le coup de pouce dont nous avons besoin. 

Vous avez vécu comme moi la répartition des tâches, et le passage dans le concret, les coups de téléphone, les mails, jusqu'à la répétition et le stress qui montait. A postériori, on en garde un bon souvenir, mais sur le moment c'était la tête dans le guidon, plutôt fébriles.
 
Et vint le grand soir, avec un succès (qui m'a plutôt dépassé), et qui semble avoir comblé tout le monde. Je crois que ce qui a été, je l'espère, notre meilleur souvenir de ce début d'année est dû à la bonne préparation de cette soirée, à son rythme, à avoir su mêler la danse, les témoignages et les défilés pour que soient entremêlés la joie et l'émotion et que ce mélange donne ce résultat très singulier et qui restera dans nos mémoires. Au total ce qui s'est passé ce soir-là s'est heureusement déroulé sans problème (ouf!) aussi de façon inattendue, car qui aurait pu prédire un tel succès? Cela mérite d'être souligné et démontre qu'en conjuguant les efforts nous n'avons pas abouti à la somme des travaux mais à quelque chose de beaucoup plus fort, justement parce qu'il y a eu des difficultés à vaincre, parce que nous avons réussi à travailler ENSEMBLE. Et s'il fallait une preuve que c'était du bon travail, les étudiantes ont plus que bien réussi leur examen, et cette expérience les a certainement marqué dans leur jeune vie, elles ont mûri .
 
Dans l'immédiat nous restons sur les fruits de ce moment privilégié, à très bientôt pour les DVD, ça nous fera vraiment plaisir de nous revoir et nous rappeler les bons moments. N'oublions pas le S de APRES : Solidarité
 
 
 
 
 
Docteur Gérard GOETHALS